Imitation parfaite ?
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Mais comment fait-on pour arriver à monter des mouches ou faire des nymphes qui ressemblent tellement aux vrais insectes, que la truite, l’ombre, le brochet, le saumon, le permit, le tarpon ou le huchon s’y trompe ??? Et bien c’est simple et nous vous le répéterons toujours : » il faut que ça ressemble au vrai  » ! image-142

Cette logique stupéfiante peut en déstabiliser plus d’un : « mais votre mouche ne ressemble pas vraiment à une mouche et votre truc en plume fluo, vous croyez que les poissons de mer vont se jeter dessus ? »

 

Souvent, nous nous lançons dans des explications sans fin, où parfois il nous arrive de nous prendre les pieds dans le tapis… Mais rien ne vaut pour une explication simple et facile que quelques photos…accompagnées d’une petite explication : « Il ne faut pas qu’un leurre ressemble nécessairement à l’animal que l’on veut imiter, mais il faut qu’il éveille le désir chez l’animal que l’on veut attraper ! »

Mettre sur le chemin de l’animal que l’on veut leurrer un appât ressemblant le plus possible à ce qui l’attire. Ici, nous allons tenter de gruger un élan, ou orignal pour nos cousins du Québec. Prenons, par exemple, un bison, mammifère bovin, vivant dans le même environnement que notre orignal, le Nord du continent Nord Américain, ce leurre est en béton, peint à la main par un artiste local, nous le plaçons sur le bord d’une route où passent les orignaux.

Curieux comme un singe, l’orignal va venir renifler sa proie.

image001111

L’orignal, aguiché,  se rapproche un peu plus du faux bison. (Le leurre est uniquement peint, il n’est recouvert d’aucun parfum d’aucune sorte, tout comme vos mouches. C’est pour cela que nous avons choisi cet exemple.)

image002223

Et HOP ! Comme nos poissons qui feraient une première montée sur la mouche, l’orignal vient voir le leurre de plus près.

image003334

Et PAF ! Voilà devant vous, la preuve en image, qu’un leurre bien imité, mais ne ressemblant pas en tous points à ce que cherche votre proie, arrive a gruger celle-ci !

Car croyez moi, avant qu’un bison ne se fasse attraper par un élan… un bon nombre de vos mouches auront passé sous les ponts !

image004442