UNE SAISON AVEC LUKE
8 votes, 5.00 avg. rating (95% score)

Parfois sur l’Aubrac j’emmène se promener une canne en bambou, une Pezon qui en a vue des kilomètres. J’aime pêcher doucement, dans ces paysages ondulants, je m’imagine que je suis en écosse. Et là, je regarde le film de Luke Bannister et je vois les mêmes paysages, les mêmes rivières, la même pluie. Je suis chez moi ! j’enfonce mon béret et je rentre à la maison manger un aligot. Tout au long de l’année Luke nous a offert des films différents, d’une douceur extrême, doux comme une canne en bambou.