JUSTE ÊTRE TON AMI
8 votes, 4.50 avg. rating (90% score)

Est-ce que vous ne ressentez pas cette sensation si particulière, ce lien unique qui vous attache au poisson que vous relâchez, et qui, au lieu de se briser lorsque celui-ci s’éloigne de vous, paradoxalement se renforce ? C’est dingue, non, comme truc ? Ce film résume si bien la foule de sentiments qui se mélangent et s’entrechoquent en nous quand on relâche le poisson et, comme sur cette image presque surréaliste, s’enfonce dans une eau noire comme un tableau de Soulages (hé, ho ! On est pas Aveyronnais pour rien, au Mouching ! Pour une fois qu’on a des lettres on va essayer de vous épater !). Bref, un film simple, beau comme un Haiku, enivrant alors qu’il est si court, comme un verre de prune, et puis Dylan. LA Voix de Dylan, avec cette putain de chanson qui vous prend et vous retourne et qui résume la situation, I just wanna be friend with you