TEST: CANNE TFO MANGROVE 9′#10
9 votes, 4.67 avg. rating (92% score)

Après la MiniMag, la BVK, la TiCrX, Temple Fork Outfitters continue de nous étonner avec sa nouvelle série : la Mangrove. Conçue par Flip Pallot (les chroniques de Walker’s Kay !!), elle est vendue pour être une canne à l’aise avec des grosses mouches (type popper, gros bugs et autres bêtes de ce genre) mais quand même rapide, et aussi très robuste pour faire face aux conditions badass des pêches de prédateurs. Une vraie canne mer, qui a de plus en plus de fans du côté des pêcheurs de brochets… et nous, on a envie de dire « tu m’étonnes » !!!

Description générale

La Mangrove est une canne d’aspect plutôt sobre, avec un beau blank bordeaux, une signature sympa, très American old-school. Bon, on reste pas forcément en extase face à l’esthétique de l’ensemble (à ce prix, faut pas non plus demander la Lune) mais la finition est propre et rien ne vient gâcher la fête. La poignée est bien fixée, le porte-moulinet porte le moulinet, et les ligatures et vernis sont soignés. Le vernis du blank est un peu spécifique, censé aider à protéger la canne contre les impacts de mouches lestées. Mais bon, vu que c’est censé juste aider, mais pas garantir contre les chocs, vous ne m’en voudrez pas de pas avoir tester ça. Les anneaux aussi sont censés résister aux bourrins que nous sommes, et surtout à la tresse du backing qui file bien trop souvent dans les anneaux en pêche tropicale.

Petite particularité (qu’ont les cannes TFO), elle est livrée sans tube. Et moi, pour l’article, ça m’arrange, parce qu’en général il n’y a rien d’enthousiasmant à raconter sur les tubes des cannes à ce prix là, à part qu’il est là, et qu’on peut ranger la canne dedans.

Description de l’action

Pour une canne destinée à la mer, l’action est un peu plus parabolique que la moyenne. Des classiques actions de pointes assez marquées, on passe à un intermédiaire entre une pointe et une semi-parabolique. En gros, c’est le premier tiers supérieur qui travaille le plus, et ça plie bien jusqu’à la moitié quand on pousse dessus. C’est une canne plutôt rapide à semi-rapide, qui rentre assez bien dans ces profils modernes de cannes « rapides mais qui plient et qui sont confortables ». C’est une action vraiment bien faîte. Et en plus, le blank est très léger.

En action de pêche

C’est peut être trop consensuel pour les punks rebelles que nous sommes au Mouching, mais je suis tout à fait d’accord avec ce que dit TFO sur sa canne : c’est une canne formidablement à l’aise avec de grosses mouches, et de grosses soies, mais qui est quand même rapide. Chargée (comme d’habitude pour les tests brochets) avec des soies Airflo Sniper #10, et aussi avec une Monic GSP Skyline #11, elle s’est trouvée très à l’aise dans les deux exercices. Pour les nouveaux venus à la pêche du broc, habitués aux actions de pointe rapides des cannes réservoirs ou mer classiques, la Mangrove permet de retrouver des sensations au lancer, probablement plus facilement qu’avec une canne très typée « pike on the fly ». Pour la tenue du poisson… pas grand chose à en dire, parce que pour être franc, les brochets que j’ai pris avec n’avaient pas vraiment le gabarit pour la mettre à l’épreuve. Eh oui, c’est pas glorieux, mais bon, c’est la pêche.

Conclusion

La TFO Mangrove est une canne très étonnante, et vraiment dans le bon sens du terme, pour un prix plus qu’intéressant. La 9’#10 a pu être mise à l’épreuve de quelques journées de pêche, mais j’ai aussi pu secouer la 9’#5 et la 9’#12 au salon de Paris, et mes impressions sur ces deux autres modèles sont excellentes. TFO réussi vraiment un tour de force en proposant une action pareil à ce prix. Si vous compter investir dans une canne grosse mouche cette année, à un prix raisonnable, prévoyez de l’essayer, à l’occasion…