Durant l’été avec toutes ces grosses bestioles qui barbotent ou qui se cassent la gueule à l’eau, évidemment que les poissons les voient. Et donc en croquent une de temps en temps. Du chevesne à la truite. Ca a toujours été une pêche que j’affectionne : pêcher fin, soie de 5 et une sacré grosse mouche façon Tchernobyl Ant. A vrai dire j’adore ça pour le black-bass, à la surprise c’est souvent qu’ils s’y précipitent. Alors si le black ne prend pas, eh bien c’est qu’il t’a vu, et ça c’est une autre histoire… Ce modèle de Tchernobyl Ant est pas bien compliqué et toutes les variantes sont possibles. L’idée est que cette mouche ne ressemble à rien, elle ressemble à tout et alors là vas-y mon pote, fais toi plaisir !

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=Rc4TDNKmrXc]