Cette devanture payait pas de mine comme ça. Et puis avec mon pote on avait sacrément envie d’une bière fraîche, de celle qui te rince de tout ce soleil de la journée passée. Faut dire aussi que ça avait bien cognait ce jour-là. Des poissons? Attrapés surement assez pour nos sourires,  manqués  suffisamment pour qu’on refasse la pêche autour de quelques verres. Et puis après on refera le monde tiens, et on reverra si le lendemain il a changé. Voilà ce qu’étaient nos intentions alors qu’on débouclait les waders en descendant de la bagnole, enfilant à la va-vite un futal presque propre et des godasses sur le parking en face du bistrot.

A l’intérieur ce fut tout autre chose ou finalement exactement ce qu’il fallait. Je crois même bien que ça a résolu notre problème d’addiction. Comme si on avait eu froid et qu’il nous fallait nous réchauffer du blues et de la danse. On en a eu pour notre compte crois-moi…

Le lendemain, mon pote et moi, on est retourné à la pêche avec notre bagnole. Et on s’est régalé de souvenirs, des prochains à venir, et du moment aussi.

[youtube=https://youtu.be/WXo2eTGPjck&rel=0]