Les voici, ils arrivent de l’Ouest et nous excitent comme des puces, en tous cas, les truites aussi sont excitées, dans l’air épais comme du saindoux, et lourd comme un radiateur en fonte, les insectes eux, dansent la java, et les fourmis (comme celle que vous avez monté) volent en tourbillonnant comme une patrouille aérienne en démonstration, et puis tout d’un coup, le vent commence à souffler, léger puis plus fort, un vent frais, qui va tout balayer, et puis une goutte ci et là, des gouttes grosses comme des pièces de 5 francs, pour ceux qui s’en souviennent et qui se transforment en hallebardes, un rideau qui trempe tout, et l’odeur, l’odeur de la pluie ! Il est temps de se mettre  l’abri et de regarder ce film en grand écran en ayant choisi la meilleur qualité de diffusion.

1+