Aujourd’hui, j’étais « à l’étape du Tour » à Laissac, à côté de la maison, bien sûr je discutais avec les mecs de « là » Fédé, sur l’efficacité du stand et tout le tralala, mais une discussion de ce genre est bien compliqué, le président te dit qu’il a voté pour, mais en même temps on ne connais pas les retombées, mais c’est vrai que le stand était blindé (moins que le bar…), enfin, on verra ce que ça donne… Et puis du coup on a regardé le départ et tous ces mecs qui allaient grimper sur l’Aubrac alors que le thermomètre affichait déjà 33°… Ha, c’est un truc de sportifs, le vélo ! Donc on a continué nos discussions (assez stériles) au bar et puis il a fallu rentrer à la maison. Dans l’air chaud et épais de la voiture j’ai tout d’un coup ressenti un truc spécial, une sensation qui m’a immédiatement transportée dans mes rêves et alors que Sonny Rollins jouaient du sax à qui mieux-mieux dans l’auto radio, je me suis mis à rêver des eaux crystalines des atoles, cette chaleur qui me frappait sous le ciboulot me faisait penser aux jours heureux de la pêche en mer, loin de tout, déconnecté du monde. En rentrant dans la fraicheur de la maison, j’ai ouvert mon mac et je suis tombé sur ce film de dingues, j’avais tout d’un coup oublié ce que m’avait dit le président de l’appma de Laissac, Elian, à propos du No Kill sur l’Aveyron « on peu plus pêcher à partir de Juin, y’a plus d’eau »… j’étais immédiatment transporté ailleurs et j’ai adoré ça ! On y va, aux Tuomotu ?

1+