Et si tu faisais l’ouverture en spey ? Ça te paraît fou ? En fait, le spey c’est la moitié de l’univers mouche : quand t’as appris les bases, probablement qu’on t’a montré le lancer en coup droit par dessus la tête et le roulé. Le spey, c’est pas le saumon, ou les cannes à deux mains de quinze pieds, c’est pas l’Ecosse ou la Colombie Britannique. C’est juste ancrer sa soie sur l’eau avant de la lancer. Ça évite d’accrocher les arbres derrière soi. Ça demande un peu de technique sans doute, mais aussi très peu d’énergie. C’est efficient, c’est élégant. Et ça se fait aussi bien sur une 7’4 soie de 4 en fibre de verre. La preuve :