Merci Yvette !

Sans déconner, ça c’est une artiste trans-générationelle ! Depuis 1945, dés qu’on parle d’accordéon, on pense à Yvette ! Toujours à la page, toujours à l’avant-garde, surprenant tous ses détracteurs ! Sacrée Yvette, et puis tiens, sur cet extrait de télé à la noix, y’a Cora Vaucaire, la copine à ma mère. Quelle époque ! Mais… que dis-je, Yvette est intemporelle ! Vive Yvette et vive l’accordéon !