[READ IN ENGLISH] Amener des gonzesses à la pêche, n’est peut-être pas très orthodoxe chez les puristes, mais nous, au Mouching, on aime tellement les filles (et elles nous le rendent bien, merci !) qu’on ferait des kilomètres à genoux pour prier Saint Pierre (patron des pêcheurs) pour qu’il nous mette des donzelles sur nos chemins halieutiques.

Mais, comme dans les philosophies orientales, il y a toujours  un «YANG » qui fout la merde. Lorsque les soubrettes enfilent leurs accoutrements de pêche, waders , gilet, etc… c’est la débandade assurée. Même  la toute mignonne April Vokey, pêcheuse émérite qui hante nos rêves les plus débridées  ressemble à un sac de pommes de terre quant à elle met ses waders. C’est pour dire qu’il y a là un vrai problème ! Terminé les formes voluptueuses de nos compagnes, fini le galbe du mollet, la finesse de la hanche, et comme le dit si bien le regretté Charles Aznavour dans son chef-d’oeuvre « la Bohême », l’arrondi du sein se fait la jaquette. Aussi, profitant de cette période de festivités, nous sommes heureux de vous présenter la “MOUCHING FASHION COLLECTION” de pêche pour ces dames que nous aimons tant honorer. Le concept  en est très simple : que serait la femme sans un peu de dentelle ? (Et vice versa). La réponse est bien évidemment :  rien ! Et, c’est ce qui nous a fait nous précipiter sur nos tables à dessin et vous présenter aujourd’hui des modèles d’une nouveauté sans pareil  puisant leurs design dans les racines de de nos cultures .

A l’heure où vous lisez ces lignes, les dentellières du PUY que nous avons contactées, reprennent le chemin de leurs ateliers déserts, le sourire aux lèvres et le coeur plein d’allant. Et, la cerise sur le gâteau est bien sûre ce modèle de Baetis entièrement réalisé en dentelle des Flandres. De toute beauté ! Ah, les belles journées futures de pêche avec nos souris ! Merci le Mouching, vous exclamerez vous ? Et comme vous aurez raison !

To take women fishing may not be very orthodox among the purists, but we at le Mouching, we really adore the girls (and they return the kindness, thank you!) and we’d go miles on our knees praying to St. Peter (the patron saint of fishermen) for him to put these fillies on our fishing path. But, as in the oriental philosophies, there is always a “Yang” to stir the pot. When these lovely innocents slip into their fishing gear, waders, vests, etc… there is a stampede to get outta there. Even the adorable April Vokey, the outstanding fisherwoman who haunts our most riotous dreams, resembles a sack of potatoes when she dons her waders. There we have a real problem! Finished, the voluptuous forms of our companions. Gone, the silhouette of well-formed calfs. Lost, the fineness of hips and, as well put by the lamented Charles Aznavour in his hit “la Boheme”: “her breasts have disappeared”.

Well, profiting from this season of festivities, we are happy to present the “MOUCHING FASHION COLLECTION” for fisherwomen who we love to honor. The principle is simple: what would women be without lace (and vice versa). The response is evident: nothing! And that is what triggered the flurry on our design tables so that today, we present models of a novelty without equal, drawing on the roots of our culture.

At this very moment, the lacemakers of “Le PUY” have regained their deserted workrooms, with a smile on their faces and hearts full of drive. And, the frosting on the cake, is the model “Baetis” entirely realized in the lace of Flanders. Absolutely exquisite!  Ah, you can expect beautiful days of fishing with your lovely damsels. You will exclaim great thanks to le Mouching; and with reason!