C’est toujours la même chose, il faut se dépasser, aller au bout, tout donner, et c’est parfois difficile, je vous l’avoue, mais il faut regrouper vos forces pour faire ce dernier kilomètre en remontant la rivière ! Aller là où les autres ne vont pas, franchir cette barrière où les cuisses brulent comme après une descente en ski, quand on vascille un peu tellement on est fatigué, mais on sait qu’u bout, au bout, il y a ces truites que personne ne va cehercher et que quand vous y arriverez, vous vous rafraichirez, mangerez un morceau et pourrez observer et quand vous aurez récupéré, alors vous pourrez pêcher et vous vous direz: j’ai bein fait de faire ce dernier kilomètre.

6+

Les utilisateurs qui ont aimé cet article :

  • avatar