bavariaJe me souviens, quand j’étais ado, je connaissais un mec qui avait une BMW série 3, une Bavaria, le nom était pour nous synomime de routes en lacets, de forêts de pins noirs, de rivières vertes et de propulsion arrière avec une conduite sportive bien à elle, le coffre plein et l’autoradio Blaupunkt a qui on filait des K7 en appuyant sur de gros boutons dures, rectangulaires et arrondis en même temps. Le temps de l’insouciance, sans radars, où tout semblait possible. Alors quand je vois la bande de Danica Boys s’amuser comme des enfants sur les truites de Bavière, j’ai envie d’y être, et je repense à cette BM qui me faisait rêver.