The Madison

La première fois que je suis allé au Montana, au début des années 90, je débutais à peine à la mouche, quand je dis à peine, je m’étais acheté une canne, une soie, un moulinet, une paire de waders et une boite à mouche avec des bas de lignes et du fil. Bref, j’étais comme Tartarin de Tarascon, équipé de pied en cap en pêcheur du dimanche, j’avais pratiqué dans le jardin de la maison à San Francisco, quelques lancés, qui tenaient plus du domptuer de fauves que de lancers à la mouche, seul me manquait une épuisette, j’avais à West Yellowstone, fait l’acquisition d’un gilet. En deux mots: j’étais prêt ! Ce n’est que quelques années plus tard, avec de la pratique que je retournais au Montana, cette fois ci avec mes camarades de l’APNLE, Jacquot le braco et sa bande de bretons, le capitaine et le notaire, ainsi que Jean Pierre GSXR ! Bref, nous avions pris comme guide le regretté Michel Fontant et nous avions découvert ainsi, la Madison ! Somptueuse et magnifique, peuplée de truites mahousses, du vrai rêve en or ! Mais comme on peut le comprendre dans ce film, les temps oont changés, la pression de pêche s’est accentuée et il faut tout faire pour sauver ce que l’on peut. C’est partout la même chose, il suffit d’une trentaine d’années, parfois moins, pour mettre une rivière en danger si elle est surpéchée. En tout cas, à les souvenirs de la Madison sont présent dans mon cœur.

Et puis à chaque fois que j’entends le mot Madison, je ne peux m’empecher de penser à la danse avec Aznavour, Anna Karina et Samy Frey dans Bande à Part de Godard.

[youtube=https://youtu.be/DkNoxh8qZgU&rel=0]