Revoilà le printemps et les délicieux films de Luke Bannister, tout en douceur, en délicatesse, l’inverse des espèces de clip musicaux qu’on nous infuse à longueur de sites de pêche à la mouche. Le temps prend sa vraie place, l’air est frais, les truites, voraces, sont prêtes à se jeter sur la sèche. La vie est douce et belle, merci Luke Bannister. A wild stream in low water

 

1+