Jardines de la Reina, c’est le nom d’une barrière corallienne, une des plus belles du monde, et un lieu absolument magique de la biodiversité marine. Protégée de la pêche par les restrictions politiques sur l’autonomie des navires, et peut-être aussi par une certaine idée du patrimoine, les jardins de la Reine sont restés intacts dans l’ombre de Fidel. Un endroit sublime, pour la pêche comme pour la plongée. Et, comme toujours, menacé… Est-ce qu’on finira par apprendre quoi que ce soit avant d’avoir complètement flingué la planète ? Tant de beauté, tant de tristesse.