Joseph White Brooks est un de ces pêcheurs écrivains qui ont puissamment contribué à façonner la pêche sportive au vingtième siècle. Un de ces caractères grand format qui changent vraiment les choses. Cet extrait de documentaire qui va tourner avec l’IF4 raconte un de ces moments fous où un monde bascule. Imagine la Patagonie en 1955. Une poignée de gars qui pêchent à la mouche dans un style tout droit sorti de Halford et des berges de chalkstreams anglais. Dans les rivières et le vent du sud argentin, face aux truites énormes de là-bas. Ils galèrent, en somme. Et cet été là, janvier 55, un ricain débarque, avec une canne en fibre de verre, et il sort 25m de soie en double traction pour poser un streamer sous le nez des monstres chromés de la rivière. Tu imagines la tête des locaux ? Et là, révolution au carré : il remet la truite à l’eau. Catch and release et sidération totale des mecs du coin.

Pendant ces quelques semaines là, la pêche à la mouche est née en Argentine.

Si tu parles pas glaouiche, youtube te traduira. C’est un peu du baragouin, mais on voit l’idée. L’histoire en vaut la peine…