CAROLE.

Le mouching, fly fishing, gang chinatownQuand j’ai débarqué pour la première fois à New York, c’est Hélène Valentin, une artiste française émigrée dans la grosse pomme des années avant moi, qui m’avait mise au parfum.
« Si tu veux béqueter du bon poisson c’est facile. Tu vas à Chinatown. C’est plein de poissonneries fabuleuses. Les Chinois adorent le poisson et, crois-moi, le poisson frais ils en raffolent. »Le Mouching, fly fishing, fish market
C’était il y a environ 30 ans et, je dois préciser qu’il y a 30 ans, c’était probablement vrai.
Aujourd’hui, les choses ont changées dans la ville chinoise. j’ai beau arpenter de long et en large toutes les rues de ce quartier, flairer les devantures de toutes les poissonneries..la puanteur est si forte que sans une bonne dose d’opium, je n’aurais jamais eu la faiblesse de pénétrer dans ces enfers.
Adieu morues, adieu maquereaux… bye-bye encornets et crevettes.
Putain de saloperie de cochons de marchands de poissons de merde (j’étais très en colère, comme on pouvez le constater…)
Ah, c’est pas comme cet été au marché de Barjac ( Gard ). Là, en plus du charmant garçon qui vous vend les meilleurs fromages du monde, trône derrière son étalage de poissons, la belle Carole. Lire la suite

FOKUS OUTDOOR WILDLIFE

Nos potes de Hooké sont partout, Hooké c’est pour se distraire et s’amuser, Fokus c’est pour travailler et faire chauffer la marmite. C’est beau comme du sirop d’érable qui coule lentement sur un fournée de crêpes !

ADIRONDACKS

Pas besoin de se la péter avec un matos bon pour tourner à Hollywood pour  faire des films de pêche qui vous touchent là où on est sensible. Tout est une question d’émotions. La rivière Au Sable et la Housatonic là, dans les Adirondacks à 5h de New York. Golden Brown

LA CHANCHITA

Capture d’écran 2014-10-19 à 17.50.11Prenez un vieux bus de ramassage scolaire, un Mercedes Benz de 1966 par exemple, vous le remettez à neuf, lui virez les sièges sous lesquels sont collés des générations de crottes de nez et de chewing-gum, vous refaite tout, en bois, confortables balquettes, lits douillets, cuisine aux petits poils, un pôele pour ajouter du confort et vous avez La Canchita, sans doute le bus le plus cool du monde ! Si vous allez en Argentine, vous pouvez toujours le louer, ça sera sans aucun doute plus marrant que tous les lodges à la mord moi le nœud où il faut arrêter de pêcher à 17h car le diner est à 19… Allez voir leur site, ils le louent surtout pour aller skier à Bariloche, mais à mon avis, vos cannes, waders et mouches y seront très bien !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

FIXIE + FLY FISHING

Les mollets qui chauffent, le souffle qui manque, les cuisses qui durcissent, on a envie que ça s’arrête et pourtant on ne peux pas s’empêcher de continuer dans l’effort. Au bout, la récompense, la rivière fraiche et les truites qui vous attentdent, ensuite, à  la nuit tombante, ce sera la grande descente avec le vent qui siffle dans les oreilles, et le bruit bien particulier des roulements qui tournent à toute berzingue dans un bruit bien métalique et pourtant si vivant. La pêche et le vélo, qui ne s’en souvient pas ?

SUR LA PLAGE

Sans commentaires…

INSTAGRAM & FLICKR

Vous prenez des photos de pêche ? Faites comme Audrey Hepburn et rejoignez nous sur instagram et sur Flickr ! Allez y faire un tour, on commence à mettre quelques photos mais ça va grandir, grandir…Audrey Hepburn in Paris

SCOF: AUTOMNE 14

LE voilà tout frais, tout chaud, Le Southern Culture On the Fly de l’automne 2014, arrivé comme ça un lundi matin, juste pour vous dire “hep, mec, tu ferais mieux d’aller à la pêche plutôt qu’au boulot” ! Un truc qu’on se prend direct dans les ratiches, et avec plaisir car ce numéro est renversant ! Après l’avoir feuilleté, je n’ai qu’un envie, repartir à la pêche ! Tout y est, du montage, des voyages, des photos (pardon, je veux dire des putaingues de photos !) un film, et puis un article qui va faire plaisir à tout le monde, un article qui va vous montrer ce qu’est le vrai boulot de guide et pourquoi il est normal de donner un pourboire et combien il faut donner… Ça peut éclairer tous ceux qui disent “bah un guide ça sert à rien, on peut se débrouiller sans…” , ça c’est vrai sur les rivières ou les endroits qu’on connait… bon, le sujet n’est pas là, le sujet, c’est: voilà un magazine qui mérite vraiment qu’on s’arrête pour y passer un moment car c’est du bonheur ! Merci SCOF !

Ce diaporama nécessite JavaScript.